Nous rejoindre
 

674 Boul. Saint-Antoine​

Saint-Jérôme (Qc)

J7Z 3B9

(450) 504-1113

 

 

 

Abonnez-vous pour recevoir notre infolettre

Tous Droits Réservés  Espace Maternité Famille 

Qu'est-ce que l'ostéopathie ?

 

L’ostéopathie est une médecine exclusivement manuelle dont l’objectif est de rétablir la fonctionnalité de toutes les structures et tous les systèmes du corps humain afin de favoriser sa capacité d’autorégulation.

 

Sa technicité est basée sur des connaissances approfondies des sciences de la santé et des interactions propres à l’équilibre de l’organisme (homéostasie).

 

Grâce à une palpation fine et précise, une évaluation complète et globale permet d’investiguer la cause des dysfonctions neuro-musculo-squelettiques, viscérales et crâniennes.

 

Un traitement préventif ou curatif, spécifique et individualisé finalise le concept thérapeutique de l’ostéopathie.

 

Grossesse et ostéopathie

 

Le suivi ostéopathique chez la femme enceinte est un acte préventif important. La grossesse est un état physiologique normal qui exige de grandes capacités d’adaptation sur tout le corps. L'ostéopathe aide la future mère à vivre une grossesse harmonieuse, en maintenant un état d’équilibre, cela contribue d’obtenir les meilleures conditions pour accueillir la vie qu’elle porte en elle.

Les principaux motifs de consultations durant la grossesse:

 

  • Maux de dos, douleur au bassin, au coccyx, etc.

  • Sciatalgie

  • Oedème (enflure) des jambes

  • Troubles digestifs 

  • Incontinence (fuite) urinaire

  • Syndrôme du tunnel carpien

  • Inconfort dans le bas du ventre

  •  

 

 

Selon certains spécialistes, l'ostéopathie pendant la grossesse constitue un acte préventif contre les troubles obstétricaux pouvant survenir tout au long de la grossesse et pendant l'accouchement. Afin de favoriser un accouchement harmonieux, l'ostéopathe s'assure de la mobilité du bassin de sa patiente ainsi que de la souplesse de l'articulation sacro-iliaque.
 

Bébés et enfants en ostéopathie

 

Chaque naissance devrait être suivie d’un examen ostéopathique attentif. L’ostéopathie soigne le corps encore souple et malléable des nouveaux-nés en agissant sur les contraintes que le bébé a subies durant le travail et la délivrance. Il aide ainsi le poupon à vaincre les difficultés à avaler ou à respirer, les maux de ventre, les crises de pleurs, les maux d’oreilles, les problèmes de tête plate ou qui tourne toujours du même côté. Maman en est aussi soulagée!

 

 

Les principaux motifs de consultations pour les bébés:

 

  • Sommeil difficile, agitation, pleurs inconsolables

  • Torticolis, tête souvent du même côté;

  • Trouble de succion, régurgitation, colique;

  • Déformation crânienne et asymétries de la face;

  • Pieds varus ou valgus (pieds croches).

 

L'ostéopathie pour les adultes

 

L’ostéopathie est une méthode douce, convenant à l’adulte qui est actif, ainsi qu’au sportif amateur ou professionnel. Elle s’adresse également aux personnes sédentaires ou sujettes à des risques professionnels. D’après l’ostéopathie, les maux physiques comme psychologiques se répercutent partout dans le corps. Ainsi, les mauvaises postures, les accidents, le stress, et autres peuvent être à l’origine de plusieurs  systèmes perturbés (musculo-squelettique, digestif, vasculaire, neuro-logique, hormonal, etc.) et par conséquent certaines pathologies. L'ostéopathie permet de mieux récupérer, par exemple, lors de différents traumatismes physiques consécutifs comme des accidents ou résultants d’opérations chirurgicales. L’ostéopathe contribuera ainsi au retour et au maintien de l’équilibre et de la santé. 

 

L’ostéopathe établit en premier lieu un “diagnostic spécifique ostéopathique” par une analyse de ce que le corps exprime (symptômes, restrictions de mobilité tissulaire). Ceci lui permet de déterminer des hypothèses sur l’origine des troubles ressentis et d’évaluer l’impact de l’environnement ou du mode de vie sur l’organisme de chacun. L’ostéopathie fait prendre conscience à chacun qu’il est responsable de sa santé, celle-ci n’est plus alors seulement considérée comme l’inverse de la maladie, mais comme une qualité d’existence et la capacité à s’épanouir. L’action thérapeutique de l’ostéopathie consistera, en second lieu, à solliciter et faciliter les fonctions réparatrices naturelles du corps, en stimulant les mécanismes d’auto-régulation ainsi qu’en évitant l’accumulation néfaste des zones de restrictions de la mobilité tissulaire. Cependant, comme toutes autres disciplines, l’ostéopathie ne prétend pas tout soigner.